• Résoudre une éjaculation rapide en couple

    Découvrez les secrets d'une méthode qui fonctionne ! Attention, le chemin vers la maîtrise orgasmique n'est pas toujours facile mais il pourra très certainement résoudre vos problèmes d'éjaculation prématurée. Chaque étape est importante, n'en négligez aucune.

    Cette méthode a fait ses preuves mais ce n'est pas la seule. La difficulté de cette démarche est la rigueur ; il faut accepter, pendant quelques semaines ou quelques mois (cela dépend du temps que l'on peut y consacrer), de limiter les échanges sexuels, et même au début de ne plus avoir de rapports sexuels. Il est question de changer les habitudes et en particulier celle d'éjaculer rapidement, chaque étape est importante, il ne faut pas vouloir aller trop vite...

    Première expérience : Redécouvrir son corps

    Ejaculation prématuréeCe premier exercice a pour but de favoriser la détente et la capacité de concentrations sur ses sensations.

    Vous allez prendre le temps de vous caresser mutuellement sur l'ensemble du corps sans caresses sexuelles, ni rapports sexuels. Des caresses, des baisers, des massages désintéressés, le seul but est de sentir son corps et de se détendre. L'un est actif, l'autre passif. Bien sûr ces expériences sont importantes pour l'apprentissage de l'homme mais dans tous les cas, l'échange sera respecté. La partenaire appréciera sûrement ces caresses.

    Cette expérience est frustrante car limitée, elle ne permet pas d'atteindre l'orgasme, mais cette phase de la rééducation est primordiale : l'homme doit sentir que son excitation peut monter et également descendre.

    Cette expérience doit être réalisée trois à quatre fois avant de passer à la deuxième étape.

    Deuxième expérience : Détecter l'imminence orgasmique

    L'objectif cette fois-ci est le repérage des sensations prémonitoires de l'orgasme.

    L'homme est allongé sur le dos. La femme stimule le sexe de son partenaire. L'homme doit se concentrer sur les sensations induites par ces caresses. Quand il sent les sensations annonciatrices de l'orgasme, il donne un signal à sa compagne qui arrête à ce moment de le stimuler. Attention à ne pas confondre le point de non-retour qui marque le début du déclenchement du réflexe éjaculatoire (le point d'inévitabilité) et les sensations prémonitoires annonçant la venue de ce seuil.

    La femme décide du nombre d'arrêts et donc du moment de l'éjaculation. Cette expérience est considérée comme réussie si l'éjaculation a bien lieu lorsqu'elle le décide.

    Par des caresses sur le corps, puis sexuelles, l'homme stimule ensuite sa partenaire pour l'amener à l'orgasme.

    Faire quatre à cinq expériences réussies.


    Troisième expérience : Start and stop

    La phase suivante est très proche de la précédente. Cette fois, c'est par son vagin que la femme stimule la verge.

    L'expérience commence par des caresses non sexuelles mutuelles et se poursuit par une pénétration. L'homme et la femme doivent arriver à un état d'excitation permettant la pénétration vaginale (érection pour l'homme, lubrification pour la femme).

    C'est la femme qui réalise la pénétration. L'homme est allongé sur le dos, la femme à califourchon sur lui. L'homme est passif. Juste après la pénétration, elle ménage un temps d'arrêt. Puis elle a des mouvements de bassin.

    De même que précédemment, lorsque l'homme indique par un signal l'arrivée des sensations prémonitoires, les mouvements de bassin de la femme s'arrêtent et reprennent ensuite au nouveau signal. C'est également la partenaire qui décide du moment de l'éjaculation en poursuivant les mouvements à un moment de son choix. Elle fera trois à six arrêts. Dans cette expérience, la durée ne compte pas. Ce qui compte c'est le repérage des sensations prémonitoires et le fait de pouvoir s'arrêter à ce seuil.

    Lors de cette expérience, la partenaire pourra peut être avoir une jouissance mais elle doit surtout se concentrer sur l'apprentissage de son compagnon. Il n'oubliera pas ensuite de lui prodiguer des caresses pour la mener à l'orgasme.

    Faire cinq à six fois cette expérience.

     

    Quatrième expérience : Un dernier effort

    A ce stade, il est donc possible à l'homme de ménager des arrêts dans un rapport sexuel. Il doit maintenant s'exercer à le faire dans toutes les positions. Commencer par les positions latérales, où le contrôle est en général plus facile que dans la position où l'homme est sur la femme.

    La rigueur est importante : l'homme doit aborder toute rencontre sexuelle avec l'idée de ne pas se laisser aller rapidement à l'éjaculation et donc de ménager des arrêts.

    Retour à une sexualité à votre guise

    Peu à peu, les arrêts pourront se transformer en changement du rythme des mouvements ou d'autres modifications, sans interrompre le rapport sexuel.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :